Communiqué
pour diffusion immédiate

Un budget décevant, croit l’Union des consommateurs

Montréal, le 23 février 2005 – L’Union des consommateurs croit que le budget fédéral a d’abord été conçu pour plaire aux conservateurs et qu’il contient trop peu de mesures susceptibles de plaire aux familles québécoises.

«Nous nous attendions à des annonces sur la bonification de l’Assurance emploi: l’assouplissement des critères d’admissibilité et l’amélioration du régime de prestations. Le gouvernement se contente d’annoncer de nouvelles règles de fixation des cotisations. C’est très décevant» de commenter la directrice de l’Union des consommateurs, France Latreille.

L’Union des consommateurs est également déçue que le gouvernement libéral ne respecte pas sa promesse de réinvestissement dans le logement social, un élément-clé dans toute stratégie de lutte à la pauvreté. Les rares mesures visant les plus démunis sont timides. Par exemple, la hausse de l’exemption personnelle de base à 10 000$ ne sera effective qu’en 2009, alors qu’elle aurait pu être appliquée immédiatement. Il en est de même pour la hausse du supplément de revenu garanti pour les aînés, qui ne semble importante que parce qu’elle s’échelonnera sur plusieurs années. «Demain matin, la famille à revenu moyen ou modeste ne verra pas son sort s’améliorer, alors que l’impôt des entreprises, lui, va diminuer, et que la hausse du plafond de cotisation des REER ne profitera qu’aux ménages très riches» déplore France Latreille.

-30-

Source: Charles Tanguay, responsable des communications
(514) 521-6820

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire