Communiqué
pour diffusion immédiate

Budget fédéral : des priorités mal ciblées

Montréal, le 2 mai 2006. Le ministre des Finances affiche clairement les couleurs du gouvernement conservateur : la priorité est aux réductions d’impôt.

L’Union des consommateurs déplore le peu de place faite par le budget à un réel soutien pour les familles à faible revenu.

Hormis certains investissements dans les secteurs du logement et de l’éducation postsecondaire, le gouvernement conservateur a refusé de ramener les investissements dans le Transfert social canadien au niveau qu’il atteignait en 1994-1995.

L’Union des consommateurs dénonce le sort réservé aux chômeurs, qui attendent toujours qu’on leur redonne le droit aux prestations pour lesquelles ils cotisent.

L’Union des consommateurs, à défaut du respect de l’entente sur les garderies, négociée par le gouvernement fédéral et les provinces, aurait souhaité que la prestation universelle pour la garde d’enfants soit versée sous forme de crédit d’impôt remboursable, formule plus équitable pour les familles.

Concernant la diminution de la TPS à 6 %, l’organisme estime qu’une abolition complète de la TPS sur des biens et services essentiels et une augmentation de la TPS sur les biens de luxe auraient été grandement préférables à cette mesure régressive.

Plutôt que de réduire les impôts, le gouvernement aurait mieux fait de réinvestir ses revenus dans les programmes susceptibles de garantir et d’améliorer le mieux-être des ménages.

– 30 –

Source: France Latreille, Directrice
(514) 521-6820

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire