Communiqué
pour diffusion immédiate

Les consommateurs feront-ils les frais du nouveau cadre réglementaire des télécommunications?

Montréal, le 22 mars 2006 – Sans avoir pu analyser en détail le rapport de 400 pages déposé aujourd’hui par le Groupe d’étude sur le cadre réglementaire des télécommunications, l’Union des consommateurs se dit néanmoins inquiète des conséquences néfastes que la réforme proposée pourrait avoir sur la qualité et le prix du service téléphonique de base.

Le Groupe d’étude réclame rien de moins qu’une révolution en insistant sur la nécessité de déréglementer, malgré le fait que jusqu’à présent, de son aveu même, le cadre réglementaire des télécommunications a relativement bien servi les consommateurs canadiens. Le cadre actuel prévoit en outre que les tarifs des services de télécommunications soient justes et raisonnables. Le Groupe d’étude propose une approche axée sur le libre marché. Dans un tel système, il est à prévoir que les consommateurs résidentiels sortiront grands perdants.

L’Union des consommateurs est notamment inquiète des conséquences des changements proposés sur l’accessibilité des services téléphoniques de base, sur la qualité du service et sur la défense des droits des consommateurs.

L’Union des consommateurs dénonce l’une des croyances qui semblent animer les rédacteurs du rapport à l’effet que l’intervention réglementaire constitue un frein à l’innovation technologique. Comment, au juste, les contraintes réglementaires ont-elles empêché l’industrie d’innover jusqu’à présent? Et pourquoi invoquer ces mêmes changements technologiques pour réclamer la déréglementation?

L’Union des consommateurs souligne qu’avec les exemples du marché de la téléphonie sans fil et de la câblodistribution, le libre marché n’a pas convaincu les consommateurs sur sa capacité à bien livrer ses promesses. En effet, malgré des conditions de service en général médiocres, les Canadiens paient leurs services cellulaires, non réglementés, plus cher que dans beaucoup d’autres pays, tandis que les prix des services de câblodistribution ont considérablement augmenté depuis la déréglementation.

-30-

Source : Charles Tanguay
Dir.-adjoint, responsable des communications
(514) 521-6820

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire