Communiqué
L’Union des consommateurs et la Coalition poids
appuient la proposition d’un code international sur la publicité faite aux enfants

Montréal, le 14 mars 2008 – À l’occasion de la Journée mondiale des droits des consommateurs, le samedi 15 mars prochain, la Coalition québécoise sur la problématique du poids et l’Union des consommateurs joignent leurs voix pour appuyer l’initiative de Consumers International (CI) et du Groupe de travail international sur l’obésité (IOTF), qui proposeront l’adoption d’un Code international relatif à la commercialisation des produits alimentaires auprès des enfants lors de l’Assemblée mondiale de la santé en mai 2008 à Genève. Ce code propose d’interdire toute forme de promotion d’aliments malsains auprès des enfants de 16 ans et moins. « Cette initiative constitue un pas important, sur la scène internationale, pour contrer les effets du marketing des produits alimentaires qui cible les enfants», ont déclaré les porte-parole Martine Painchaud, de la Coalition Poids et Charles Tanguay, de l’Union des consommateurs.

Les deux organismes se réjouissent notamment du fait que le nouveau Code international propose des restrictions à toute forme de promotion des produits alimentaires malsains. Ainsi, les restrictions s’appliqueront non seulement aux formes courantes de publicité, mais aussi aux nouveaux médias, aux commandites, aux primes jouets, aux concours, aux emballages et à l’utilisation de célébrités ou de personnages de dessins animés. « Ce faisant, le Code international cible un problème spécifique, le marketing auprès des enfants de produits alimentaires malsains, qui est identifié comme l’un des principaux facteurs aggravants de l’épidémie d’obésité selon l’Organisation mondiale de la santé », a souligné Martine Painchaud.

Selon les représentants des consommateurs et des autorités de santé publique, un tel Code international s’impose puisque les expériences d’autorégulation de l’industrie agroalimentaire se sont, jusqu’à présent, avérées totalement inefficaces.

Appui du Canada
Les deux organismes exhortent les représentants du Canada à l’Assemblée mondiale de la santé à appuyer le Code proposé. Selon les porte-parole de la Coalition Poids et de l’Union des consommateurs, l’engagement du Canada est essentiel au moment où les entreprises se montrent très créatives pour développer de nouvelles méthodes de promotion qui visent les enfants, et que l’épidémie d’obésité gagne du terrain autant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

De nombreuses études établissent un lien entre l’épidémie actuelle et le fait que l’industrie agroalimentaire consacre des milliards de dollars chaque année à la publicité pour la malbouffe. Selon Consumers International «les dépenses publicitaires mondiales des fabricants de produits alimentaires, de boissons et de confiseries ont atteint 13 milliards de dollars en 2006». On compte actuellement sur la planète plus de 177 millions d’enfants obèses ou en surpoids.

Les initiateurs du projet demandent à l’OMS d’établir, dans l’année suivant l’adoption du Code, une classification des aliments qui permettra de départager les aliments visés par les restrictions de ceux qui ne le seront pas. «Nous souhaitons vivement qu’une telle classification puisse être adoptée au plan international. Cela donnerait un outil de plus aux gouvernements pour lutter contre la promotion d’aliments malsains et protéger les enfants» commente Charles Tanguay.

Pour plus d’information consultez le site Internet de la Coalition ou le site de la campagne de CI, www.junkfoodgeneration.org (en anglais).

Créée au printemps 2006, la Coalition Poids a pour objectif l’adoption de politiques publiques spécifiques pour prévenir les problèmes reliés au poids. Ses interventions visent trois secteurs stratégiques agroalimentaire, socioculturel et environnement bâti pour favoriser la création d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids.

L’Union des consommateurs est une fédération qui regroupe dix Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) ainsi que l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC).

− 30 −

Source : Coalition québécoise sur la problématique du poids – Union des consommateurs

Martine Painchaud – Porte-parole de la Coalition Poids – 514 884-9448
Charles Tanguay – Porte-parole de l’Union des consommateurs – 514 521-6820

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire