Communiqué

Suggestions de l’Union des consommateurs pour le budget fédéral

Montréal, le 7 janvier 2009 – Les baisses d’impôt ne profitent pas à une large tranche de la population, dont les revenus sont trop bas pour payer de l’impôt, et leur effet stimulant pour l’économie est loin d’être démontré. L’Union des consommateurs recommande donc au ministre des Finances du Canada de chercher d’autres stratégies budgétaires pour faire face à la crise financière.

Les allègements fiscaux prévus pour 2009 par le fédéral pour les particuliers et les entreprises totalisent déjà 31 milliards de dollars. Selon l’Union des consommateurs, plutôt que de se priver d’encore plus de revenus, le gouvernement devrait investir stratégiquement dans des secteurs structurants au plan de la main-d’œuvre, de la lutte à la pauvreté et de l’amélioration de la qualité de l’environnement. Par exemple, des investissements en éducation, dans le logement social ou encore, dans le transport en commun auraient beaucoup plus d’effets que des baisses d’impôt pour stimuler l’économie, tout en améliorant de façon concrète l’environnement et la qualité de vie des citoyens, en particulier celle des populations plus vulnérables.

À ce dernier chapitre, alors que le chômage menace, il apparaît impératif que le gouvernement assouplisse les conditions d’admissibilité à l’assurance-emploi pour les ramener à ce qui existait avant 1996, année où le gouvernement de Jean Chrétien a changé les règles pour éponger ses déficits budgétaires sur le dos des chômeurs.

-30-

Source:  Charles Tanguay
Responsable des communications – 514 521-6820

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire