Communiqué

Au lieu de restreindre l’accès aux services
Il y a d’autres façons de réduire les coûts de santé

Montréal, le 14 mai 2010 – L’Union des consommateurs, comme la vaste majorité de la population du Québec, s’oppose vigoureusement à toute forme de ticket modérateur en santé parce que la tarification des services de santé en restreint l’accès, particulièrement pour les patients plus vulnérables. L’organisme appuie donc le projet de loi anti-ticket modérateur présenté par le député Amir Khadir.

Parmi les solutions au financement du système de santé, l’Union des consommateurs rappelle au gouvernement que l’explosion des coûts du médicament est l’un des principaux facteurs de croissance des coûts de santé. Dans le débat public qu’il dit vouloir faire, le ministre des Finances aura à expliquer pourquoi son gouvernement refuse de s’attaquer à ce problème et continue de consentir aux compagnies pharmaceutiques des privilèges qu’aucun autre gouvernement ne consent au Canada et qui coûtent aux Québécois plusieurs centaines de millions de dollars par an.

-30-

Pour information: Charles Tanguay, responsable des communications
514 743-0419

Mots-clés :

Partager

[fb_like]

Un commentaire

  1. Stam

    Je crois qu’un ticket modérateur va permettre un meilleur accès au service de santé car en plus d’augmenter les budgets ce ticket aura comme effet de réduire le nombre d’interventions inutiles. Actuellement le systeme est tellement surchargé qu’il y a risque pour tout le monde d’être traité sans coût mais trop tard.
    Entre les deux lequel préférez vous?
    -être traité sans coût mais peut-être trop tard,
    -avoir un coût minimum et avoir de bonnes chance d’être traité a temps?

    A vous de choisir

    05/06/2010 | 6:11

Laisser un commentaire