Communiqué

L’Union des consommateurs demande un moratoire
sur l’exploration gazière et pétrolière

Montréal, le 24 août 2010 – L’Union des consommateurs joint sa voix à celles qui dénoncent le laisser-faire du gouvernement du Québec devant l’empressement de certains affairistes de se lancer dans l’exploitation du gaz de schiste et du pétrole au Québec. Elle demande un moratoire sur l’exploration gazière et pétrolière et la tenue d’un débat public.

Dans une lettre qu’elle vient de faire parvenir à la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau, l’Union des consommateurs déplore la précipitation et l’absence d’encadrement législatif des activités d’exploration gazière qui ont lieu en ce moment.

L’organisme demande à la ministre d’imposer un moratoire sur les activités d’exploration jusqu’à ce qu’une évaluation complète des impacts de l’exploitation gazière et pétrolière, dans le cadre d’un débat public, ait permis de démontrer l’acceptabilité sociale et environnementale de ces filières tout autant que leur nécessité économique et sur le plan de la sécurité énergétique.

-30-

pour information: Charles Tanguay
Responsable des communications
514 521-6820 p. 257

Mots-clés : , , ,

Partager

[fb_like]

Un commentaire

  1. Sid Oine

    Bonjour,

    Il ne faut pas mettre de moratoire. Cependant, il faut se donner des garanties. Il faut s’assurer que le développment ne se fasse pas de façon anarchique et non sécuritaire. Il faut démontrer le potentiel et permettre aux firmes en place de survivre. Il ne faut pas tuer la R&D au Québec par des délais indues.

    Le Québec à un grand besoin d’argent pour se sortir du trou au niveau de la santé, des fonds de pension (RRQ) et autres. Le nier n’est pas être très lucide.

    Entre exploiter intelligemment et être soigné convenablement, je n’hésite pas longtemps. J’aimerais aussi prendre ma retraite avant 70 ans.

    25/08/2010 | 8:45

Laisser un commentaire