Communiqué
Coalition SOS Pronovost

Le ministre Corbeil avoue que le Plan nord
passe avant les milliers d’agriculteurs en crise

Saint-Germain-de-Kamouraska, 1er mars 2012.  Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Corbeil, admet que la politique agricole ne pourra être adoptée durant la présente session parlementaire, parce que la Commission chargée d’étudier son Livre vert a plutôt été accaparée par les dossiers du Plan nord.

«Visiblement, si l’on se réfère aux déclarations du ministre dans Le Soleil d’aujourd’hui, le gouvernement Charest juge plus important pour son avenir de vendre son Plan nord que de s’occuper de notre agriculture qui se meurt», souligne Roméo Bouchard, porte-parole de la Coalition SOS-Pronovost.

Il y a maintenant quatre ans que le Rapport Pronovost exposait au gouvernement Charest l’urgence de faire un virage majeur vers une agriculture diversifiée et territoriale si on voulait éviter que les fermes indépendantes ne soient avalées par les grands intégrateurs de l’industrie agro-alimentaire.

«Le ministre confirme aujourd’hui que nous avions vu juste:  la consultation en cours sur le Livre vert n’était qu’une mesure de diversion pour remettre à plus tard, si possible après l’élection, l’adoption d’une politique agricole» constate Roméo Bouchard. La Coalition soupçonnait le gouvernement de vouloir ignorer les recommandations de la Commission Pronovost,  en proposant une politique qui ne vise, en définitive, qu’à faire disparaître toutes les fermes qui sont jugées non compétitives. Force est de constater aujourd’hui que l’avenir de notre agriculture n’est carrément pas une préoccupation pour ce gouvernement.

Le ministre Corbeil pousse l’odieux jusqu’à annoncer qu’il envisage de présenter quand même un projet de loi sur la politique agricole avant l’été, sans même que la Commission parlementaire n’ait eu l’occasion d’entendre la grande majorité des 200 intervenants qui ont déposé des mémoires. Le Plan nord passe avant l’agriculture! « C’est une preuve supplémentaire que la politique est écrite depuis longtemps et que le Livre vert n’était qu’une mascarade pour faire diversion», ajoute Benoit Girouard, de l’Union paysanne.

La Coalition SOS Pronovost estime que ce gouvernement n’a plus aucune crédibilité dans le dossier agricole et qu’il a délibérément abandonné les agriculteurs et les consommateurs à un modèle d’agriculture et d’alimentation qui ne connaît que les lois du marché. La Coalition demande aux partis d’opposition de réagir énergiquement  à cette mise au rancart du Rapport Pronovost et au baîllon que leur impose le gouvernement en commission parlementaire, et elle attend impatiemment de voir quel parti, lors des prochaines élections, réalisera l’urgence et l’importance de faire prendre aux politiques agroalimentaires le virage proposé par la Commission Pronovost.

Coalition SOS Pronovost

Information:

Roméo Bouchard, romeobouchard@hotmail.ca  418-492-5727
Charles Tanguay, Union des consommateurs, 514-743-0419
Benoit Girouard, Union paysanne,  450-495-1910
Richard Favreau, Avenue bio de l’Est,  418-736-5947

Complément audio: Entrevue de Denis Miron avec Charles Tanguay sur les ondes de Radio Ville-Marie (7 mars 2012)

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire