Logo Coalition contre tarification et privatisation des services publicsMontréal, le 5 septembre 2013 – La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, dont Union des consommateurs fait partie, annonce qu’elle intensifiera sa campagne contre les hausses de tarifs d’électricité. En plus d’annoncer la tenue d’une grande manifestation, le 28 septembre, elle lance aujourd’hui un document d’information étoffé sur les hausses de tarifs d’Hydro-Québec.

La Coalition profite du premier anniversaire de l’élection du Parti Québécois pour dénoncer le choix de ce gouvernement de poursuivre la politique d’austérité budgétaire amorcée par le Parti Libéral. « Que l’on parle de la taxe santé, des frais de scolarité ou des coupures budgétaires, pour ne prendre que ces exemples, le gouvernement refuse d’écouter la population. Et maintenant, le voilà qu’il dégèlera le bloc d’électricité patrimoniale en avril 2014. Il doit faire face à la réalité : ce sont des mesures d’appauvrissement!» de s’indigner Annabelle Berthiaume, co-porte-parole de la Coalition.

Dans le document intitulé « Hydro-Québec : détournement de mission. Le courant avant le profit ! », la Coalition retrace l’historique de la Société d’État, détaille l’insidieux détournement de sa mission première tel qu’opéré par nos gouvernements depuis 30 ans, et fait le point sur l’ensemble des hausses de tarifs à venir. « La population fait maintenant face aux hausses de tarifs réclamées les plus élevées depuis 20 ans ! » souligne Marc-Olivier Moisan-Plante, également de la Coalition.

La Coalition s’indigne devant le dégel du tarif d’électricité patrimoniale qui vient s’ajouter à la coûteuse accumulation de surplus d’énergie et au rehaussement du taux de rendement d’Hydro-Québec. « Pour 2014, la facture d’électricité augmentera d’environ 80 $ par ménage, voire de 100 $ et même 150 $ pour les locataires dont le logement est mal isolé ou les propriétaires d’une maison » précise M. Moisan-Plante.

Alors que le dégel du tarif patrimonial a été mis en place pour alimenter le Fonds des générations, « le gouvernement péquiste dispense les grandes industries de cette hausse, et plus largement de faire leur “juste part” pour le remboursement de la dette, mais n’hésite pas à augmenter le fardeau de la population » constate Richard Dagenais, également de la Coalition. Celui-ci rappelle du même souffle  que l’actuel tarif du bloc patrimonial assure déjà un imposant profit annuel d’un milliard $.

Puisque les ménages à faible ou modeste revenu consacrent proportionnellement une plus grande part de leurs revenus pour acquitter leur facture d’électricité, la Coalition insiste sur le fait que l’augmentation abusive des tarifs d’un service essentiel constitue une mesure régressive qui augmentera encore les inégalités et affectera plus durement les personnes les plus pauvres. « Où ces personnes vont-elle couper ? On peut s’attendre à de plus en plus d’interruptions de services suite à une telle hausse » s’inquiète Amélie Châteauneuf, de la Coalition.

La Coalition invite la population à se joindre à la grande manifestation qui se tiendra à Montréal le samedi 28 septembre sous le thème « C’est toujours les mêmes qui paient ». Le rassemblement aura lieu à 13h00, au Square Phillips. Des transports sont organisés à partir de différentes régions. La Coalition y revendiquera notamment le gel du tarif du bloc d’électricité patrimoniale.

Le document « Hydro-Québec: détournement de mission» est disponible en ligne : www.nonauxhausses.org.

-30-

Informations :

Véronique Laflamme, 418-956-3403 (cell.)

Kim De Baene, 514-222-4912 (cell.)

www.nonauxhausses.org

@nonauxhausses   #haussesHydro

Partager

[fb_like]

Laisser un commentaire