Montréal, le 6 décembre 2013 – À l’invitation de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui regroupe 85 groupes sociaux de divers horizons, de nombreux citoyennes et citoyens ont assisté aujourd’hui à la première journée des audiences publiques de la Régie de l’énergie, qui portent sur la hausse des tarifs d’électricité la plus importante depuis les 20 dernières années. Cette hausse réclamée interpelle les membres de la Coalition, car elle touchera plus durement les ménages à faible et modeste revenu.

Les citoyennes et citoyens souhaitent entendre la justification du président d’Hydro-Québec Distribution, Daniel Richard, sur cette importante hausse de tarif qui, si elle est accordée, va démarrer une spirale sans fin qui, selon les projections de spécialistes, portera à 47,1% la hausse totale de nos tarifs en 14 ans (entre 2004 et 2018).

Alors que les coûts de production des barrages issus de la nationalisation de l’électricité dans les années 60 ne cessent de diminuer, et réussissent à combler la très grande partie des besoins électriques des Québécoises et des Québécois, les tarifs payés par les clientes et clients d’Hydro-Québec continuent, pourtant, d’augmenter et servent désormais de substituts aux revenus fiscaux du gouvernement, tels que l’impôt sur le revenu des particuliers et des sociétés. Comme l’indique M. Sylvain Lafrenière, co-porte-parole pour la Coalition : « Cette utilisation abusive d’un service public à des fins de financement constitue une forme de taxation déguisée, et se répercute directement sur la facture d’électricité des ménages ».

Le courant ne passe plus entre Hydro-Québec et la population
La Coalition déplore que la société d’État soit devenue le simple instrument d’une politique fiscale profondément inégalitaire : en effet, «les tarifs d’électricité ne doivent pas servir à financer des parcs éoliens alors qu’Hydro-Québec nage dans les surplus d’électricité. Les appels d’offres pour l’éolien sont une décision politique et doivent être financés autrement que par nos tarifs d’électricité», explique M. Lafrenière. « Nous souhaiterions que l’ensemble des activités de la société d’État soient soumises à la Régie de l’énergie et que le gouvernement utilise une fiscalité réellement progressive pour remplir ses coffres plutôt que la tarification d’un service essentiel», ajoute Véronique Laflamme, co-porte-parole de la Coalition.

« Cette hausse des tarifs de 5,8%, applicable dès 2014, s’ajoutera en outre aux tarifications déjà en place qui contribuent à accroitre les inégalités, dont la taxe santé et la hausse des frais de scolarité: pourtant le recours à la tarification pour financer les coffres de l’État est inéquitable, car elle n’est pas faite en proportion du revenu, » ajoute Mme Laflamme.

Les membres de la Coalition demandent donc à Hydro-Québec et au gouvernement de renoncer à une telle augmentation et de soumettre l’ensemble des activités d’Hydro-Québec à la juridiction de la Régie de l’énergie.

-30-

Informations :

Véronique Laflamme – Co-porte-parole de la Coalition : 418 956-3403

Sylvain Lafrenière – Co-porte-parole de la Coalition : 514 756-6303

Partager

[fb_like]

2 Commentaires

  1. Gilles Monette

    Bonjour à tous

    Demander à votre compagnie d’assurance maison si il vont payer
    tous les dommages causé par les compteurs intélligents qui s’enflamme
    après leur installation, fait par les installateurs de Hydro-Québec

    Demander également un certificats de sécurité électrique à votre maître
    électricien à vos pompiers de votre ville à votre maire et à votre compagnie
    d’assurance d’habitation

    Il ya déjà un décès humain à cause de l’installation de ces compteurs à
    radio fréquence
    Le compteurs qui prenne feu soit en Ontario Colombie-Britannique
    Califournie Floride Georgie Illinois Maine Pennsylvanie Texas Australie
    Canada Québec Montréal SLéonard

    Poser une affiche terrain privée car sur un terrain privée la loi est très clair il faut demander la permission pour y passer

    Toute compagnie privée ou public ou associations ne peuvent pas passer ou entré sur terrain sans votre permission c’est la loi

    La loi reconnait qu’un terrain non clos n’est pas automatiquement un
    terrain libre d’accès

    Gilles

    – See more at: http://uniondesconsommateurs.ca/2013/demande-de-moratoire-sur-linstallation-de-compteurs-intelligents-lettre-a-la-ministre-martine-ouellet/#sthash.uR3LBGbU.dpuf

    06/12/2013 | 3:52
  2. Hervé Bertrand

    Ste Anne des Plaines 11/12/2013

    A tous les québécois endormis

    Les gouvernements se fous de nous comme Ottawa avec la Poste demande pas a personnes en plus augmenter les timbres a un dollars.
    Hydro c’est pareil ont n’as pas besoin des éoliennes il vont en mettre quand même pour payer les autochtones car il leur doivent beaucoup de million pour passer sur leur terres .
    Rein ne va plus au canada et au Québec
    Les pauvres serons encore plus pauvres les riches encore plus riches
    En plus des augmentations pour les députés provinciaux , et sa continue les primes de départ a part de payer la commission Charbonneau ont a pas finit tan ont iras tous dans la rue dire que c’est assez de fouillez dans nos poche .Moi au mois janvier ma fête je doit payer mes enregistrements et mes plaques ont doublé il en ont jamais assez. De &&& comme une vraie poubelle ces gouvernements gourmand.
    Voyez zi zi zi zi au plus vite vite vite

    11/12/2013 | 10:51

Laisser un commentaire