hausse des tarifsMontréal – 20 février 2014 – Union des consommateurs est déçue que le gouvernement maintienne le cap de la tarification, de l’indexation et des compressions. Garderies plus coûteuses (une augmentation de près de 15% par année pour les deux prochaines années), maintien des mesures régressives et vagues de coupes de dépenses à venir dans les ministères : un budget sous le signe de l’austérité qui n’annonce rien de bon pour les contribuables.

Maintien des mesures régressives et de tarification
En plus de maintenir les hausses de tarifs d’électricité et la taxe santé, le gouvernement s’attaque aux familles sur un autre front: avec la hausse perpétuelle des tarifs de garderie, les familles paieront près de 500$ de plus par enfant d’ici 2 ans – ce tarif étant indexé par la suite – et ce peu importent leurs revenus.

Le Parti québécois semble s’être laissé convaincre par l’idée de la révolution tarifaire que prônait le précédent gouvernement : et c’est bien entendu sur le dos des ménages de la classe moyenne que cela se fera. Le gouvernement ne manquait pourtant pas d’options pour des mesures fiscales et des compressions de dépenses qui n’appauvrissent pas davantage ces ménages.

Le gouvernement envoie un message très inquiétant pour l’avenir : le texte du budget mentionne en effet : « au cours des cinq prochaines années, le gouvernement effectuera un examen systématique de la valeur de tous les services offerts par l’ensemble des ministères et des organismes. » Doit-on craindre de nouveaux tarifs ? Comment le tout sera-t-il évalué ? Ces indications de ce que ferait un gouvernement majoritaire n’ont rien pour nous assurer. Y aura-t-il des coupes dans les services offerts à la population si le gouvernement devient majoritaire ?

Union des consommateurs souhaite ardemment que le gouvernement change de cap rapidement et prenne une tangente qui vise à aider réellement les citoyens. Si le gouvernement veut contrôler les dépenses véritablement « responsable », nous avons 3,9 milliards de mesures à lui proposer : un meilleur contrôle du coût des médicaments, une révision des mesures fiscales pour les entreprises, etc.

Comment peut-on trouver responsable ou se réjouir de la perspective de coupes dans les services offerts à la population?

-30-

Pour information
Philippe Viel
Responsable des communications
514 743-0419
pviel@uniondesconsommateurs.ca

Partager

[fb_like]

Un commentaire

  1. Jean Bédard

    Des mégaparcs éoliens IMPOSÉS par les libéraux, sanctionnés et maintenus par le PQ. Des sommes de 4,5 milliards d’ici à 2025, gaspillées en production d’énergie excédentaire, et qui auraient pu servir à geler les factures d’électricité, plutôt qu’à  » l’examen systématique de la valeur de tous les services offerts par l’ensemble des ministères et des organismes.  » Lamentable. René doit se tourner dans sa tombe.

    20/02/2014 | 11:04

Laisser un commentaire