Les réponses reçues par l’Union des consommateurs de la part des partis politiques  

30 août 2012 – Deux partis ont répondu aux questions soumises par l’Union des consommateurs en début de campagne électorale:  Parti québécois et Québec solidaire. Option nationale à répondu à la lettre portant plus spécifiquement sur les tarifs d’électricité.

Nous n’avons reçu aucune réponse de la part du Parti libéral du Québec, ni de la Coalition Avenir Québec.

Équité fiscale

Le Parti québécois dit vouloir tirer de plus importants revenus de l’exploitation de nos ressources naturelles, cesser de recourir aux PPP, éliminer la collusion et la corruption autour des contrats gouvernementaux et modifier les contrats secrets d’Hydro-Québec.

Au sujet du principe «utilisateur-payeur», il dit ne pas croire au «mur-à-mur». Par exemple, il prône la gratuité pour les soins de santé et les bas tarifs pour les garderies.

Au sujet des droits de scolarité, il entend annuler la hausse instaurée par les libéraux.

Québec Solidaire souscrit aux propositions fiscales de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Le parti propose notamment dix paliers d’imposition et le rabaissement des plafonds de contribution aux REER. Il propose aussi des services publics gratuits ou accessibles et la gratuité de l’éducation.

Contrôle du coût du médicament

Le Parti québécois rejette l’idée d’instaurer un régime d’assurances médicaments entièrement public. Il évoque aussi la contrainte qu’une part des compétences en matière de médicaments est sous la responsabilité du fédéral.

Québec solidaire prône la création de Pharma-Québec, un pôle public d’acquisition et de production de médicaments. Le parti croit qu’en raison de son pouvoir de négociation avec les compagnies pharmaceutiques, Pharma-Québec pourrait aller chercher de meilleurs prix sur ses médicaments. QS souhaite aussi la création d’un régime entièrement public d’assurances médicaments.

Réforme de l’agriculture

Le Parti québécois dit trouver plusieurs propositions du Rapport Pronovost intéressantes, mais a des réserves sur certaines autres. Il déplore que le Québec ne reçoive que 9% du financement fédéral en matière d’agriculture.

Québec Solidaire dit appuyer plusieurs des recommandations de la Commission Pronovost.

Tarifs d’électricité

Le Parti québécois laissera à la Régie de l’énergie son rôle de fixer les tarifs et annulera la hausse du tarif patrimonial proposée par les libéraux.

Québec Solidaire dit s’opposer à toute forme de tarification et s’oppose donc aux hausses de tarifs d’Hydro.

Option nationale nous réfère à son programme qui prévoit que le Québec soit maître d’oeuvre dans l’exploitation de ses ressources naturelles et propose une stratégie d’indépendance énergétique. Sans position officielle sur la hausse du tarif patrimonial, le parti croit que ses membres seront en accord avec nos positions.