Passage raté à la télé numérique: écrivez aux ministres fédéraux concernés

Depuis le passage en mode de transmission numérique, le gouvernement fédéral a abandonné à leur sort les personnes qui ne captent plus par ondes hertziennes leurs chaînes préférées de télévision.

En un seul clic, vous pouvez dire votre mécontentement en envoyant un message au ministre de l’Industrie et au ministre du Patrimoine canadien. Complétez simplement les champs ci-dessous et cliquez sur le bouton Soumettre la lettre. Vous en recevrez une copie si vous avez inscrit correctement votre adresse de courriel.

Vous pouvez également aviser votre député fédéral, votre municipalité et les journaux de votre région en utilisant notre modèle de lettre (en format MS Word).

Merci de votre participation et merci de passer le mot à d’autres !

VOICI LA LETTRE – LE BOUTON «SOUMETTRE LA LETTRE» EST TOUT EN BAS :

======

Monsieur James Moore
Ministre du Patrimoine canadien
et des Langues officielles
Ottawa (Ontario)
K1A 0A6

Monsieur Christian Paradis
Ministre de l'Industrie et ministre d'État (Agriculture)
Édifice CD Howe
235, rue Queen
Ottawa (Ontario) K1A 0H5

OBJET: PASSAGE RATÉ A LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE

Messieurs les ministres,

Depuis le 1er septembre, la majorité des télédiffuseurs canadiens ont cessé d'émettre en mode analogique, pour passer au mode numérique.

Pendant tout l'été 2011, votre gouvernement a voulu prévenir les Canadiens concernés de ce changement et de la nécessité pour ces derniers, s'ils voulaient continuer à capter les signaux de télévision par ondes hertziennes, de se doter d'un convertisseur; des publicités télévisées ont martelé ce message pendant plusieurs semaines.

Malheureusement, après le 1er septembre, votre gouvernement ne s'est pas préoccupé de savoir si la transition s'était faite sans heurt. En fait, elle s'est très mal passée pour des milliers de Canadiens, et votre gouvernement les a abandonnés à leur sort.

Depuis octobre, l'Union des consommateurs documente les cas problèmes au moyen d'un questionnaire accessible sur le Web. À ce jour, plus de 3000 personnes ayant connu des problèmes y ont répondu. Compte tenu de la diffusion limitée de l'information sur l'existence de cette enquête et du fait que plusieurs personnes ne pouvaient pas y répondre, par exemple, parce qu'elles n'avaient pas accès à Internet, ou ne trouvaient plus pertinent d'y repondre parce qu'elles s'étaient resignées a s'abonner à un service payant de télédistribution, nous pouvons présumer que ce sont des dizaines de milliers de personnes qui ont été touchées pour le Québec seulement.

Il ressort des réponses recueillies que, dans de nombreuses régions, dont la nôtre, les téléspectateurs éprouvent aujourd'hui des difficultés à capter par voie hertzienne certaines chaînes qu'ils captaient auparavant, malgré qu'ils aient fait tout ce qui leur a été suggeré de faire, malgré les sommes qu'ils ont du dépenser, malgré l'information qu'ils sont allés chercher de peine et de misère...

Les intervenants, Patrimoine Canada, le CRTC, le ministère canadien de l'Industrie, les télédiffuseurs, tous semblent se renvoyer la balle ou se laver les mains des problèmes. Malgré ce qu'affirmait le CRTC, votre gouvernement prétend maintenant que l'accès à la télévision par ondes hertziennes n'est pas un droit et renvoie la responsabilité aux télédiffuseurs.

Cette situation nous parait d'autant plus scandaleuse que bon nombre des personnes touchées comptent parmi les plus vulnérables de notre société et que la télévision est souvent l'un de leurs seuls moyens de divertissement et d'accès à l'information et à la culture.

Dans son Avis public de radiodiffusion 2002-31 du 12 juin 2002, qui visait a assurer une transition harmonieuse des signaux de télévision vers le numérique, le CRTC rappelle «l'importance qu'il accorde au fait que tous les Canadiens puissent continuer à avoir accès à des services de télévision traditionnelle en direct» et déclare «que les téléspectateurs ne devraient pas être privés de ce droit en raison du remplacement des émissions en mode analogique par des émissions en mode numérique». Le CRTC encourageait les télédiffuseurs à assurer aux Canadiens, lors du passage au numérique, une couverture équivalente à la couverture analogique dont ils disposaient.

Par la présente, nous vous demandons d'intervenir en faveur des personnes privées de télévision depuis le 1er septembre, et de prendre sans délai les mesures requises pour redonner aux Canadiens une couverture numérique équivalente à la couverture analogique dont ils bénéficiaient avant la transition.

Votre gouvernement a les moyens d'agir, puisqu'il empochera des centaines de millions de dollars lorsqu'il vendra aux enchères les spectres d'ondes libérés par la fin des émissions analogiques.

Veuillez agréer nos salutations distinguées.

[Votre nom]

[ville] [code postal]

[courriel]

======
Votre nom:
Votre ville:
Votre courriel:
CAPTCHA Image
Entrez le code dans l'image ci-dessus

Si vous éprouvez des problèmes techniques lors de l’envoi: faites nous parvenir un courriel avec en sujet «Pétition OGM» et contenant les informations pour remplir les 3 boîtes de la pétition, soit votre nom, votre ville de résidence et votre courriel, à l’adresse union@consommateur.qc.ca et nous ferons l’inscription pour vous. Sitôt après votre inscription, vous recevrez un avis par courriel de votre inscription. Merci de votre soutien!