Communiqué
pour diffusion immédiate

Lire son compteur la veille de la hausse de tarifs d’électricité

MONTRÉAL, le 29 mars 2006- À la veille de la hausse tarifaire de 5,3% au 1er avril, l’Union des consommateurs désire informer les clients d’Hydro-Québec qu’il leur est possible de faire une lecture de leur compteur pour demander une juste facturation de leur consommation d’électricité.

En effet, si la période de facturation chevauche des jours sur lesquels la hausse s’applique et d’autres sur lesquels elle ne devrait pas s’appliquer, Hydro-Québec est autorisée à répartir la consommation au prorata. Or, pour les habitations chauffées à l’électricité, les probabilités sont grandes que la consommation des jours de mars soit plus élevée que celle des jours d’avril.

Rappelons qu’en janvier dernier, la Régie de l’énergie donnait raison à un couple de Terrebone qui contestait la méthode de calcul de la société d’Etat lors des hausses tarifaires antérieures. Hydro-Québec a donc dû créditer le compte du couple de la différence à laquelle il avait droit pour la période sur laquelle la hausse n’aurait pas dû s’appliquer.

Bien que la méthode de calcul au prorata soit bel et bien conforme au texte des Tarifs, la décision de la Régie souligne que rien n’interdit à un client de fournir son relevé de compteur pour permettre à Hydro-Québec d’établir une facture selon la consommation réelle d’électricité lors d’une hausse des tarifs.

L’Union des consommateurs estime que pour l’abonné moyen qui chauffe à l’électricité et dont la période de facturation commence au début mars et se termine fin avril, la surfacturation probable pourrait être cette fois-ci d’environ six dollars.

Les abonnés qui désirent s’assurer que leur facturation correspond à la réalité de leur consommation peuvent prendre une lecture de leur compteur le 31 mars et communiquer cette lecture à Hydro-Québec lorsqu’ils recevront leur facture, afin de bénéficier d’un ajustement, s’il y a lieu.

L’Union des consommateurs croit que pour éviter ce genre de problème dans l’avenir, la date d’entrée en vigueur des hausses tarifaires pourrait être fixée au début de juillet.

-30-

Source: Charles Tanguay, Directeur-adjoint – Responsable des communications