Bienvenue sur notre site

 

Union des consommateurs cherche présentement à combler le poste d’analyste de politiques et réglementations en matière de Télécommunications, Radiodiffusion et Internet

Parmi les principales tâches de l’analyste se trouvent l’élaboration des positions et stratégies de l’organisme, la rédaction de rapports et de mémoires, les représentations devant diverses instances réglementaires (dont le CRTC) ou consultatives, etc.

Voir ici le détail des fonctions à accomplir et des exigences à combler.

Second affichage

 

C’est aujourd’hui (15 septembre) qu’entre en vigueur le projet de loi 92, qui obligera dorénavant les pharmaciens à divulguer leurs honoraires sur la facture remise à leurs clients.

C’est une grande étape, réclamée depuis longtemps, entre autres par le Commissaire à la santé et au bien-être. Un client pourra ainsi savoir qu’il ne paie pas le même prix que son voisin pour les mêmes médicaments – une situation inéquitable que nous dénonçons depuis des années. En effet, selon que l’on soit assuré par le régime public d’assurance médicaments ou par un régime privé d’assurances collectives, des différences de prix parfois très importantes peuvent s’appliquer, comme l’a encore démontré le magazine Protégez-vous dans son dernier numéro. Une situation inacceptable qui prévaudra toujours avec l’entrée en vigueur du projet de loi. Suite…

 

Le 8 mai 2017, la Cour d’appel a confirmé la condamnation de Vidéotron, dans le cadre de l’action collective entreprise par Union des consommateurs relativement au plafonnement du téléchargement de son service illimité Internet haute vitesse Extrême (IHVE), à des dommages-intérêts et à des dommages punitifs.

Selon les conclusions retenues par la Cour d’appel, Vidéotron doit donc payer aux membres du groupe des indemnités dont le montant variera selon leur situation :

  • Les abonnés qui ont payé des frais de dépassement de la limite de 100 Go. devront être remboursés;
  • Tous les membres qui sont restés abonnés au service IHVE sans dépasser la nouvelle limite imposée par Vidéotron ont droit à un remboursement de 5 $ par mois vu la diminution unilatérale des bénéfices du service par Vidéotron;
  • Les abonnés qui, pour obtenir un accès illimité, ont transité vers un forfait moins rapide offert par Vidéotron, moyennant un supplément de 30,00 $ ou de 50,00 $ par mois se verront rembourser ces frais additionnels et auront droit au paiement d’une indemnité de 10,00 $ par mois pour la diminution de vitesse;
  • Les abonnés qui ont résilié leur contrat suite à la modification unilatérale imposée par Vidéotron et qui ont dû payer des frais de résiliation devront être remboursés;
  • Ceux qui sont abonnés ou ont renouvelé leur abonnement au service IHVE de Vidéotron entre le 28 juin 2007 et le 14 août 2007 auront droit au versement de dommages punitifs de 500,00 $.

Suite…

poteaux-electriques

S’il n’en tenait qu’à Hydro-Québec, les tarifs d’électricité augmenteraient de 1,1 % au 1er avril 2018. Pour Union des consommateurs, c’est déjà 1,5 % de trop.

En effet, selon les données qu’Hydro-Québec vient de déposer à la Régie de l’énergie, les ménages québécois devraient plutôt avoir droit pour 2018 à une diminution de tarifs de 0,4 %, compte tenu de la croissance réelle de la demande et des coûts.

En demandant aux clients résidentiels d’assumer une telle augmentation, Hydro-Québec espère permettre aux gros clients d’affaires et industriels (auxquels s’appliquent les tarifs LG et L) de s’en tirer avec des hausses de 1,1 % et 0,8 %, plutôt que de 5,6 % et 5,8 % comme il se devrait. Cette proposition est totalement inéquitable. Union des consommateurs entend faire les représentations nécessaires auprès de la Régie de l’énergie afin d’éviter que les familles québécoises, même les moins bien nanties, subventionnent les cadeaux qu’Hydro Québec entend faire aux gros consommateurs.

Finalement, avancer que l’électricité coûte beaucoup plus cher ailleurs, comme Hydro-Québec le répète systématiquement, ne change rien au fait que les factures d’électricité, qui ont crû de 16 % entre 2007 et 2017, accaparent une part importante des revenus des ménages. D’autre part, la comparaison des tarifs d’électricité ici et ailleurs est forcément boiteuse, puisque les besoins de chauffage sont moindres ou inexistants dans certaines juridictions étrangères au climat plus clément, et… qu’on ne chauffe pas à l’électricité partout ailleurs.

Lorsque l’on tient compte, pour diverses juridictions, de l’ensemble des paramètres pertinents, dont les prix des différentes sources d’énergie utilisées et les besoins énergétiques à combler, on constate que les familles québécoises ne s’en tirent pas mieux qu’ailleurs pour ce qui est du prix de l’énergie. Ces tentatives déplorables d’Hydro Québec de faire avaler des couleuvres aux consommateurs québécois doivent cesser.

 

 

Union des consommateurs est fière d’annoncer le nom des gagnants du concours
GAGNEZ 1000 $ POUR LES ÉTUDES DE VOS ENFANTS
qui s’est déroulé du 8 mars au 30 avril 2017

Les gagnants sont:

Pour une contribution de 1000 $ à un REÉÉ:
Maurice Gosselin, de St-André d’Argenteuil
Anick Doré, de Ste-Agathe

Pour un bon d’achat d’une valeur de 200 $, échangeable dans une librairie:
Brigitte Ferland, de Terrebonne
Cédrick Martin, de Chicoutimi
Mario Rolle, de Témiscouata-sur-le-Lac

BRAVO À NOS GAGNANTS

Union des consommateurs est fière d’annoncer la diffusion officielle de son rapport Émergence de l’endettement chez les aîné(e)s : mieux comprendre pour mieux agir. Suite…