Utilisation du bâillon pour l’adoption du PL 34 – UC indignée

Montréal, le 9 décembre 2019 – Union des consommateurs tient à souligner sa profonde indignation devant l’utilisation du bâillon pour l’adoption du projet de loi no 34 (PL 34) « visant à simplifier le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité». Nous dénonçons l’arrogance du gouvernement en place qui refuse de chercher quelque compromis avec une opposition diversifiée et dynamique. Cette nouvelle attaque à la démocratie québécoise est aussi annonciatrice d’un avenir peu radieux pour les consommateurs d’électricité, mais aussi pour l’ensemble des Québécois.

L’absence d’écoute du ministre Julien nous déçoit profondément. La position et l’intransigeance du gouvernement sont d’autant plus étonnantes dans ce dossier qu’un large mouvement regroupant une diversité d’organismes, acteurs de l’économie, partis politiques, a vu la quasi-totalité des intervenants mettre leurs différends de côté pour faire front commun contre le PL 34.

Mais le gouvernement n’a rien voulu entendre ; nous avons eu droit aux sophismes et aux demi-vérités habituels. Les multiples recommandations que nos collègues et nous avons formulées n’ont malgré tout amené le gouvernement à apporter aucune amélioration significative, si ce n’est l’ajout d’une obligation pour Hydro-Québec de faire un suivi de l’interfinancement dans son rapport annuel à la Régie.

« Cette utilisation du bâillon nous révolte, surtout quand on sait que ce sont les consommateurs d’électricité et, au bout du compte, tous les Québécois qui assumeront les frais de l’adoption du PL 34. Le gouvernement n’en fait qu’à sa tête, au détriment des citoyens », déclare Viviane de Tilly, analyste en politiques et règlementation en matière d’énergie.

Il existe un risque réel qu’à partir de 2021, les tarifs d’électricité augmentent plus rapidement que s’ils avaient été fixés par la Régie après un examen annuel du dossier tarifaire d’Hydro-Québec. En outre, avec le nouveau cadre réglementaire, les surplus de rendement qui se dégageront deviennent secrets et ne profiteront qu’à la Société d’État. Cela explique pourquoi Hydro-Québec était seule avec le gouvernement à supporter le PL 34, puisqu’ils en sortent tous les deux gagnants.

Cette façon de faire autoritariste du gouvernement nous a déjà été imposée, ces derniers mois, dans bon nombre de dossiers. Au nom d’une saine démocratie, cela doit cesser immédiatement.

 

À propos d’Union des consommateurs
Union des consommateurs est un organisme sans but lucratif qui réunit treize associations de consommateurs. Sa mission est de promouvoir et de défendre les droits des consommateurs, en prenant en compte de façon particulière les intérêts des ménages à revenu modeste.

Renseignements :
Paul Cérat, chargé de communication
Pcerat@uniondesconsommateurs.ca
514 521-6820 poste 257