La perception du crédit par les jeunes : chronique d’un surendettement annoncé ? (Juin 2012)

L’achat à crédit est aujourd’hui largement répandu, et ce, autant chez les adultes que chez les jeunes. D’ailleurs, les jeunes, majeurs ou non, sont, comme toute autre tranche de la population, ciblés par les publicitaires lorsque vient le temps pour ces derniers de promouvoir le crédit sous toutes ses formes. Lorsqu’ils atteignent 18 ans, ils sont très sollicités par les institutions financières, et ce, y compris sur les campus des établissements scolaires. Cette omniprésence du crédit est l’un des facteurs qui contribue à ce que les jeunes, étudiants ou non, soient, à l’instar des autres tranches d’âge de la population, endettés.

Notre projet a cherché, par l’entremise notamment de groupes de discussion, à cerner la perception qu’ont les jeunes du crédit, des facteurs qui ont modelé cette perception et des conséquences que cette perception peut avoir sur leur utilisation du crédit.

Pour ce faire, notre recherche trace un portrait de l’utilisation du crédit et de l’endettement chez les jeunes : situation financière générale, types de crédit utilisés, attitude envers le crédit et perception du crédit. Notre rapport présente les résultats de groupes de discussion qui ont visé à cerner leur perception du crédit mais aussi les sources de cette perception, la faculté des jeunes à comprendre des publicités sur le crédit, etc.

Notre recherche démontre que les jeunes, spontanément, perçoivent souvent le crédit négativement et avec méfiance – une tendance qui se vérifie davantage chez les plus jeunes (15 à 17 ans). Les jeunes plus âgés, qui utilisent le crédit et qui en ont une expérience de première main, ont une perception plus positive ; ils semblent légèrement mieux informés et leur représentation du crédit semble un peu plus près de la réalité. Les sources de la perception qu’ont les jeunes du crédit ne sont pas claires ; ils laissent entendre qu’elle est probablement issue, d’une part, de l’expérience de leurs parents avec le crédit et, d’autre part, de la publicité. Les groupes de discussion ont également permis de démontrer que les participants percevaient majoritairement le crédit comme : un moyen pour effectuer des achats en ligne, un moyen de se constituer un dossier de crédit et un moyen pour se procurer un produit pour lequel on ne dispose pas de l’argent immédiatement. Comme on peut le constater, la perception «du crédit» par les participants est pour le moins éparpillée. Deux des trois éléments déterminants du crédit ne seraient donc pas propres au crédit et pourraient n’avoir avec lui qu’un lien très indirect. Aussi, les groupes de discussion et les données recueillies ont permis de démontrer que pour la transmission aux jeunes d’information sur le crédit, des véhicules autres que les parents, les institutions financières et la publicité doivent être identifiés. Il importe aussi de cibler les jeunes à un moment où ils seront réceptifs à ce type d’information. Ainsi, il semble que le moment critique où aborder le crédit serait lorsque les jeunes ont autour de 17-18 ans soit juste avant qu’ils ne commencent à utiliser ou au moment où ils se verront offrir du crédit. L’école semblerait être le lieu tout indiqué où offrir aux jeunes un maximum d’information sur le crédit et les finances personnelles.

Nos recommandations portent notamment sur la nécessité que les gouvernements fédéral et provinciaux mettent en place des stratégies globales en vue d’assurer que les jeunes se voient offrir une information large et objective sur le crédit, l’endettement et la saine gestion des finances personnelles. Aussi, notre étude recommande aux gouvernements provinciaux de mettre sur pied en partenariat avec des spécialistes en finances personnelles indépendants (professeurs, consultants budgétaires) des cours d’éducation aux finances personnelles. Ces cours doivent comprendre notamment une formation sur le crédit, les produits de crédit, leurs avantages et inconvénients, la consommation raisonnée, l’endettement et un volet de sensibilisation aux techniques publicitaires


 

Voir le rapport complet :

La perception du crédit par les jeunes : chronique d’un surendettement annoncé ? (Juin 2012 – 63 pages)

Rapport Final

Sommaire exécutif

How Young People View Credit : Predictable Debt Overload ? (June 2012 – 62 pages)

Final report

Executive summary

 

Rapport de recherche réalisé par Union des consommateurs et présenté au Bureau de la consommation d’Industrie Canada.

Union des consommateurs a reçu du financement en vertu du Programme de contributions pour les organisations sans but lucratif de consommateurs et de bénévoles d’Industrie Canada. Les opinions exprimées dans ce rapport ne sont pas nécessairement celles d’Industrie Canada ou du gouvernement du Canada.