Lettre au premier ministre Legault : Urgence — des ménages sont précarisés par l’interdiction de paiement comptant

Objet : Urgence — des ménages sont précarisés par l’interdiction de paiement comptant

Monsieur,

Union des consommateurs est un organisme sans but lucratif qui réunit treize associations de consommateurs. Sa mission est de promouvoir et de défendre les droits des consommateurs, en prenant en compte de façon particulière les intérêts des ménages à revenu modeste.

Depuis le 19 mars, le gouvernement du Québec encourage la population à payer ses biens et services par cartes de débit ou de crédit. Bien que nous comprenions tout à fait l’importance de cette mesure du point de vue sanitaire, il nous importe de vous faire part du fait qu’elle entraîne des conséquences sérieuses pour une partie de la population.

En effet, 10 % de la population québécoise n’a, par exemple, pas de carte de crédit. Plusieurs n’ont pas non plus de compte bancaire, et donc pas de carte de débit — c’est le cas de plus d’un million de Canadiens (3 % de la population). Souvent parmi les plus vulnérables, ces personnes se retrouvent actuellement encore davantage précarisées par la quasi-impossibilité de payer leurs achats avec de l’argent comptant.

Dans les petits villages notamment, où, sans accès à une voiture ou au transport en commun, ces personnes se retrouvent encore plus démunies si elles ne peuvent faire leurs achats à leur(s) endroit(s) habituel(s). Nos membres nous ont rapporté dans les derniers jours de nombreux témoignages en ce sens, dans plusieurs régions.

La Banque du Canada partage d’ailleurs nos inquiétudes sur le sujet, en affirmant que le refus des paiements en espèces peut créer des difficultés injustifiées aux personnes qui dépendent de l’argent comptant pour faire leurs achats.

Nous désirons donc porter à votre attention l’importance de prévoir des mesures pour venir en aide rapidement à ces personnes qui n’ont pas de compte bancaire ni de cartes de crédit.

Nous vous remercions des efforts déployés jusqu’à présent pour venir en aide à la population québécoise pendant cette crise. Et nous vous encourageons à les poursuivre, pour permettre à tous les ménages de subvenir à leurs besoins.

Nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments distingués,

 

France Latreille, directrice

Élisabeth Gibeau, analyste santé

 

C.c. Manon Massé, Québec solidaire ; Pascal Bérubé, Parti Québécois et Pierre Arcand, Parti libéral du Québec