Surendettement : prévenir plutôt que guérir (Juin 2009)

Cette recherche visait à étudier ce qui motive les ménages qui consultent les organismes d’aide en finances personnelles, à quel stade de l’évolution de leur endettement ils choisissent d’y recourir et à s’informer des services qu’ils espéraient y recevoir.

À partir d’une meilleure compréhension de ces phénomènes, Union des consommateurs espérait être en mesure d’élaborer des stratégies de communication destinées à cibler et rejoindre une clientèle de ménages en proie avec des difficultés financières et à les diriger vers des services d’aide budgétaire qui leurs conviennent avant qu’ils ne se retrouvent avec un
problème d’endettement insoluble .

Pour obtenir les renseignements nécessaires à notre enquête, nous avons mené un sondage auprès de ménages ayant participé à des consultations budgétaires personnalisées ou à des ateliers ou cours sur le budget.

Le volet se rattachant à l’analyse des stratégies de communication, sur la base des données recueillies lors du sondage et des renseignements fournis par les ACEF participantes, fût confié à un spécialiste dans le domaine.

Notre rapport fait état de plusieurs causes reliées à l’endettement problématique et nos recommandations visent à donner des pistes de solution.19

 


 

Voir le rapport complet :

Surendettement : prévenir plutôt que guérir (2009 – 83 pages)

Rapport final

Sommaire exécutif

Debt Overload : Prevent rather than Cure (2009)

Executive summary

 

Rapport de recherche réalisé par Union des consommateurs et présenté au Bureau de la consommation d’Industrie Canada.

Union des consommateurs a reçu du financement en vertu du Programme de contributions pour les organisations sans but lucratif de consommateurs et de bénévoles d’Industrie Canada. Les opinions exprimées dans ce rapport ne sont pas nécessairement celles d’Industrie Canada ou du gouvernement du Canada.