Interpellation des partis politiques fédéraux : trois revendications

Les organismes dont la mission est de représenter et de défendre les droits et les intérêts des consommateurs remarquent depuis longtemps déjà que les formations politiques clament toutes haut et fort qu’elles se préoccupent de la protection du consommateur. Or, malgré la part importante que représente la consommation des ménages dans l’économie canadienne, et malgré le déséquilibre inhérent entre les entreprises et les consommateurs, les interventions des différents gouvernements fédéraux, au fil des ans, ne nous ont pas semblé s’attaquer assez vigoureusement aux problèmes que nous constatons sur le terrain.

Suite aux récentes élections, Union des consommateurs estime primordial que le gouvernement en place et les partis qui forment l’opposition se fixent comme priorité d’agir sur deux aspects qui nous semblent essentiels pour une représentation adéquate des intérêts des consommateurs et de leur protection, soit la création d’un ministère de la Consommation et la mise en place de mécanismes et l’allocation de ressources destinées à favoriser et à faciliter la participation citoyenne. De même, il nous apparaît essentiel que la question de l’assurance médicaments soit abordée et réglée le plus rapidement possible : un régime entièrement public doit être mis en place dès maintenant pour l’ensemble des Canadiens.

Vous trouverez ci-dessous le résumé de nos positions sur ces trois enjeux fondamentaux et des arguments qui justifient l’urgence d’agir sur ces différentes questions.

Plein écran